Le conte de Toto ou le con de Toto, selon les jours, les années, les avis.

CHAPITRE 7 : Dans ta bulle.
(…suite)

– Les warrants japonais,ce sont les ancêtres des produits dérivés, les premiers instruments financiers avec un fort effet de levier apparus dans les années 80, en fait c’est des options.
– Tu me parlais japonais et maintenant tu me parles chinois… ?
– T’es con, c’est facile à comprendre, c’est un instrument financier avec lequel tu fais un pari sur l’évolution d’un cours , par exemple une action. Tu peux parier à la hausse ou à la baisse pendant une période donnée.
Il faut comprendre l’effet de levier. C’est comme un gros ampli, si t’as parié à la hausse et que ça monte, tu touches vraiment le pactole et si ça descend, tu perds jusqu’à…tout, y a le facteur temps qui intervient… C’est du genre des instruments financiers que ce gars à Londres a utilisé quand la BNS a relevé le cours de l’euro avec surprise, récemment. Il a mal parié… et il a fait perdre 2 milliards à l’UBS, donc au final, des impôts payés en moins par UBS en Suisse. Ca va vite, super vite. Avec 20 millions tu peux avoir un effet de levier de 200 millions, c’est très spéculatif.


– Donc,tu me dis qu’après avoir fait de l’analyse financière dans une multinationale,Toto, il a spéculé avec ce genre de produits financiers ?
– Exact ! Mais t’inquiètes,c’est pt’être la seule fois qu’il a gagné du pognon avec la bourse…Du reste un conseil, si tu veux gagner du pognon, ne joue jamais toi-même, laisse ça aux pro, aux vrais pros, …si ils existent (sourire). De toute façon y a toujours un risque, même qu’en y’en a pas !(resourire). C’est moi qui lui avait présenté un trader à Genève qui était spécialisé en warrants Japonais.
Juste après m’être complètement planté en médecine en première, je m’étais fait engager pour une formation de trader dans une banque anglaise à Genève, où j’avais connu ce gars. Toto est rentré dans le marché japonais mi 88 avec un Nikei à près de 25’000.
Le Nikei c’est l’indice de référence des plus grandes valeurs boursières japonaises, comme le Dow Jones pour les plus grandes américaines, le SMI pour les suisses. Dans le SMI par exemple il y Roche, Nestlé, UBS, ABB, Holcim, Novartis etcetera, 30 en tout, tous les poids lourds suisses.
Donc Toto est sorti du marché japonais en 89 avec un Nikei à plus de 38’000, ses 6’000 francs sont devenus 20’000 avec l’effet de levier, il a plus que triplé, un monstre coup de bol, en fait il a participé à la première bulle spéculative moderne !
– Bulle, bulle, bulle… tu commences à me saouler avec tes histoires financières, bulle toi-même !

– C’est toi qu’es dans ta bulle, ouvre les yeux mon gars ! On est dans un monde où le pognon est partout, c’est le moteur !Si tu veux comprendre pourquoi tu paies ton litre de sans plomb 2 balles et ton loyer 2000, t’es obligé de t’intéresser à tout ça. Tout est lié mec, ces histoires concernent tout le monde, ouvre tes yeux, mate ce qu’il se passe en Europe, en Afrique, en Chine, bordel !
– Calme-toi !!! Ya pas de quoi s’énerver… C’est juste que toutes ces infos financières, ça me fout de l’urtiker, c’est trop compliqué…
– Arrête! Trop compliqué, dans ta tête ouais ! C’est pour l’essentiel, très simple, il faut juste avoir envie de comprendre, de la bonne volonté. Si tu veux bien, je veux bien te parler de tout ça, on a le temps, tranquille, step by step, mais promets moi une chose : que t’ écoutes jusqu’au bout, c’est essentiel d’avoir une vision globale : Lausanne est une ville qui est dans le canton de Vaud qui est en Suisse qui est en Europe qui est dans le Monde, tout est lié, one world !! Top là ?
– Top là ! Merde, tu m’as eu !

– Yes, cool. Donc revenons au débulle, et du reste fais pas le débulle,hein, je t’ai à l’œil ahahahah !
Non sans déconner, revenons à cette bulle japonaise, la première de l’ère des produits spéculatifs, avant celle du Nasdaq et de l’immobilier us. Donc le nikkei est passé de 5000 en 1980 à 39’000 en 1990, en dix ans il a plus que septuplé. Y a du monde qu’a gagné du blé, tout le monde pariait à la hausse.
Le Japon était au top, excédents commerciaux énormes, premier exportateur mondial. Une grosse spéculation s’est faite sur le marché japonais, et les produits dérivés, avec leur fort effet de levier, ont précipité la hausse…et précipité la chute, énorme chute.
Le nikkei est descendu en mois d’un an à 15’000 et ne s’est jamais remis, il végète actuellement autour des 10’000. Un gros jeu de l’avion, les derniers montés ont tout perdu.
Cette première bulle n’a pas touché l’ensemble de la planète, comme les dernières, mais a profondément touché…le Japon, qui ne s’est jamais vraiment remis. Son économie est en déflation permanente, son marché intérieur fermé, tout ne tient que sur l’épargne des ménages, son endettement atteint 200% de son PIB. Et avec Fukushima, c’est l’enfer ! Ils viennent d’annoncer que leur excédent commercial est négatif, le Japon ! Tu te rends compte ? Le Japon avec un excédent commercial négatif, c’est le monde à l’envers. Avec 5 réacteurs nucléaires encore en fonction sur plus de 50, ils doivent acheter un max de gaz et de pétrole.
C’est terrible, mais ils s’en remettront sûrement ! Les japonais en ont vu d’autres, ils sont travailleurs, et produisent beaucoup. Le problème c’est plus pour les states, faudrait pas qu’ils perdent un bailleur de fonds si important trop longtemps…
De ça on en parlera après, faut pas tout mélanger, ça va t’embrouiller, passons à la prochaine bulle si tu veux ?
– Celle du nasdaq ?
– Yes, exact. Tu vois c’est pas compliqué, tu cartonnes !

Publicités