Le conte de Toto ou le con de Toto, selon les jours, les années, les avis.

CHAPITRE 9 : La crise des subprime.
(…suite)

– UBS Et Crédit Suisse,e sont deux banques, dite universelles . En fait elles font les 4 activités en même temps. Historiquement elles ont toujours été des spécialisées dans les 3 premières activités, ce n’est que dans les années 90, que Crédit Suisse et UBS ont décidé de mettre le bouchées doubles, de jouer dans la cour des grands, de rejoindre le club fermé des maîtres du Monde : les Big Boss des banques d’affaires.
C’était le rêve d’Ospel : devenir le big boss de Wall street, le boss de la World company. Malheureusement, une nouvelle crise est venue foutre la merde, la suivante, plus forte, plus dévastatrice, la célèbre crise des Subprime, en fait une nouvelle bulle, la bulle du marché de l’immobilier américain !


– Ah on se rapproche de maintenant, ça me parle déjà plus. Mais je pourrai quand même pas t’expliquer ce qui s’est passé pendant cette fameuse crise des subprime ?

– Ben de nouveau c’est pas trop compliqué, dans les grandes lignes. La bulle internet a explosé début 2000, les investisseurs sont devenus frileux, plus prudents, plus enclins à se tourner sur des investissements un plus sûrs, du genre ?
-La pierre ?
-Bien joué, décidément tu fais un sans faute ! Et oui la pierre. L’immobilier américain est donc monté dès fin 2000. Considéré comme un moyen sûr de gagner du fric et surtout sans risque, les banques ont commencé à faire croire à tous les ricains qu’ils pouvaient acheter une baraque ! Les taux hypothécaires étaient bas et les banques n’étaient pas trop regardantes sur le montant des fonds propres à fournir. Cette politique était encouragée par le gouvernement. Le nombre de nouveaux logements explosaient en même temps que les prix et les nouveaux propriétaires.
Tout le monde gagnait :toutes les banques, les mecs qui allaient arnaquer les pauvres gens en les rendant propriétaires, et même les nouveaux propriétaires fraîchement arnaqués : ils voyaient le prix de leur bien immobilier augmenter régulièrement, chaque année. Que des gagnants !Une croissance énorme, le rêve américain!
Le danger est venu du fait que les banques d’affaires ont inventé une nouvelle manière de faire de la dette hypothécaire qui a précipité la chute du marché fin 2006 et qui a surtout rendu la crise des subprime mondiale.
T’es d’accord que depuis toujours, et c’est le cas en Suisse, si tu veux faire un prêt hypothécaire tu vas voir un banquier dans le coin, le gars vient voir ta maison, il l’évalue et il t’accorde un crédit en exigeant , disons 20% de fonds propre.
Aux states, les banques ont fait très fort : non seulement elles ont poussé les gens à devenir propriétaires mais elles ont transformé ces contrats de prêt hypothécaire en titres qu’elles ont vendus dans le monde entier . Les grandes banque d’affaires émettaient ces titres dit sans risque et les dealaient sur l’ensemble de la planète, aux autres banques et instituts financiers. Les hedge funds, en pleine expansion en étaient friands.
– C’est quoi ces Hedge machin…. J’ai jamais compris.
– T’en fais pas, t’es pas le seul. Les hedge funds c’est des fonds dit alternatifs qui créent des fonds structurés. Les gérants de ces fonds sont les dieux de la finance, ils travaillent main dans la main avec les meilleurs mathématiciens de la planète. Ensemble, ils arrivent à des miracles, c’est des dieux ! C’est un club fermé de la haute finance. Hildebrand, avant de rejoindre la BNS en 2003 était un dirigeant d’un gros hedge fund américain, c’est là qu’il a rencontré sa femme…
Pour te faire une image,c’est un peu les rois des barmen, du genre Tom Cruise dans « barman », qui fait péter les cocktails, avec des bouteilles qui tournoient, que tu vois pas sortir, et des liquides que tu sais même pas qu’ils existent ! Tu fous tout ça dans un gros verre, tu secoues bien et à la fin…tu sais plus ce que tu as dedans, ni au goût , ni à la couleur. Bon je rigole, mais c’est pas loin de la vérité. Personne sait ce qu’il y dedans, sauf Tom bien sûr, le petit malin,parce qu’ il l’a fait.
Toujours est-il que la dette hypothécaire de millions d’américains a été répandue sur toute la planète, comme une bombe à retardement. Tous les investisseurs du monde se voyaient proposés ces nouveaux papiers valeurs qui détenaient une part d’immobilier américain.
Et ce qui devait arriver, arriva : fin 2006, le marché a atteint son sommet. Les plus malins ont commencé à sortir du marché en 2007, genre Goldman Sachs… et en 2008 le château de cartes s’est écroulé. Ce qui précipita la chute du château de cartes fut que dès que les premiers ont remarqué que la bulle allait explosé, les taux d’intérêt pour les particuliers ont commencé à monter.
Et oui, plus de risque à supporter donc un intérêt plus gros à payer ! Cet effet boule de neige précipita le mouvement et a jeté à la rue des millions d’américains. Quant aux reste du monde il a été touché par tous le fait que toutes les banques avaient répandu le risque du marché immobilier dans le monde entier. Le plus gros événement fut la faillite déclarée de Lehman Brothers. Le gouvernement US n’a pas sauvé Lehman mais ils ont sauvé d’autres établissements avec des centaines de milliards de dollars comme l’assureur AIG ou les société de refinancement Fannie Mae et Freddy Mac.
En Suisse, l’UBS fut gravement touchée, la BNS est venue à son secours pour 60 milliards de francs. Le rêve d’Ospel s’est écroulé, UBS a disparu de la cour des grandes banques d’affaires du monde, game over !!!
En fait cette crise des subprime fait partie intégrante de cette crise que nous vivons aujourd’hui. C’est la même. La crise actuelle en est la suite logique et dramatique !
– Tu parles de la crise actuelle des dettes souveraines des pays et toute la merde dans laquelle se retrouve l’Europe actuellement ?

suite demain…

Publicités