Le conte de Toto ou le con de Toto, selon les jours, les années, les avis.

CHAPITRE 13 : Too much pressure on switzerland!
(…suite)

– Mais non je déconne pas. T’as vu ce qui s’est passé ne serait-ce que ces 15 derniers jours ? C’est la folie, la Suisse est sous pression. Trois ans après l’affaire de l’UBS, rien n’est réglé avec les américains. C’est l’histoire sans fin. En balançant des milliers de noms de contribuables, le conseil fédéral nous avait promis que ça allait régler l’affaire définitivement.
– Ouais je m’en souviens bien et alors ?
– Et bien plein de banques suisses sont à nouveau impliquées pour avoir aider des contribuables américains à frauder le fisc. Et ceci après l’histoire de l’UBS, tu te rends compte les cinglés ?


– Ouais ils sont vraiment débiles de remettre la compresse…
-Et les autorités américaines, elles, elles remettent le couvercle à pression et la Suisse agit… avec précipitation. A tel point qu’ils ont balancé des milliers de données du Crédit Suisse qu’ils n’avaient pas besoin de donner au fisc américain, il y a 15 jours. Un truc de malades. Non seulement ils balancent, mais ils balancent plus que ce qu’il faut…putain !
– Ehh calme !
– Mais c’est quand même fou ! Ce coup-ci, des banques privées sont parmi les 11 banques suisses impliquées. La banque Wegelin est dans la merde jusqu’au cou. Ils ont aidé des ex-clients de l’UBS à planquer leur fric. Et je pense que t’as lu l’histoire ?
– Non…
– Wegelin, la plus vieille banque privée de Suisse a été rachetée par la banque Raiffeisen !
– Wegelin fait aussi dans l’hypothèque ?
– Yes, je vois que t’as suivi ! Non, Wegelin est une pure banque de gérance de fortune, qui date de 1741 ! 1741, tu te rends compte, 30 ans après la mort de Louis XIV ! Et Raiffeisen le roi de l’hypothèque suisse se la rachète, et hop ! La révolte des ruraux sur les aristos de St Gall, c’est la Suisse sans dessus dessous ! Ils ont racheté toute la banque sauf la branche américaine incriminée.
– Mais quel est leur intérêt à la Raiffeisen, de racheter un gérant de fortune ?
– Ben de gérer leur pognon. Car depuis 2008, des milliards de francs sont tombés dans les coffres de Raiffeisen, des clients pour beaucoup qui ont fui l’UBS, dépités pour toutes les bourdes à répétition et surtout simplement par sécurité, pour mettre leur blé à l’abri.
Mais y a quand même un truc qui m’inquiète dans cette histoire. Même deux !
D’une part Raiffeisen va rentrer dans un autre métier que son métier de base, un métier à risque et donc sensible à n’importe quelle bulle. La sûreté légendaire de la banque Raiffeisen a disparu.
Deuxièmement et c’est ce qui fait un peu plus peur, j’ai l’impression que Raiffeisen veut, en se diversifiant, se prévaloir d’un autre risque !!! Un risque de bulle, un putain de risque de bulle immobilière !
– Quoi, t’es entrain d’me dire que y a une bulle immobilière en Suisse ?
– A fond mec, contrairement à tout ce qu’on peut lire, quoique ça commence à sortir, elle est là, et elle a déjà commencé a péter.
– Mais non, je me suis renseigné pour acheter un atelier-bureau, l’immobilier ne fait que de monter et tout laisse à penser que ça va monter encore.
– C’est des conneries, la bulle a déjà pété, mais à plus de 1000 mètres d’altitude !
-C’est normal, à cette altitude t’es vite refroidi par la baisse de l’euro et l’appétit des promoteurs.
-Ouais ils s’en sont donnés à cœur joie, ça a construit un max ces dernières années, regarde Villars ou Leysin. Et les prix sont toujours montés, malgré les nouvelles constructions. Et là depuis une année deux ans, la chute a commencé, moins 20%. Quand la bulle de neige arrivera en plaine, elle se transformera en pluie givrante, et tu sais qui prendra la gamelle en premier ?
– Les villas de luxe ?
– Non t’inquiètes pas pour elles. Non, les surfaces commerciales, en premier… Tiens, une raison de plus pour qu’on appelle Toto, j’aimerai bien avoir son point de vue là-dessus. Mais bon le problème de l’immobilier est un autre débat, revenons à cette pression sur la Suisse. Donc la pression de l’administration américaine pour récupérer du fric est énorme, ils agissent sur trois fronts :
$ Comme on vient de voir,récupérer l’argent des fraudeurs qui ont reçu de l’aide des banques suisses.
$ Convaincre les multinationales qui ont quitté les Etats Unis de rentrer à la maison pour payer leurs impôts. Convaincre, c’est à dire faire un peu pression…
$ Rentrer en contact avec les personnes privées pour qu’ils paient des impôts au trésor, si leurs revenus dépassent telle somme etcétera…Plein de double nationaux sont entrain de lâcher leur passeport américain pour le suisse à cause de ça !
Ils ne vont pas lâcher la pression, et la Suisse sous pression c’est… ?
– La cata !
– Bien joué, c’est la cata !! Ce qui y a c’est que les ricains jouent le rôle du brise glaces dans cet océan de blé. Ils ouvrent la brèche et les autres pays suivent. C’est déjà ce qui s’est passé y a 3 ans : les ricains attaquaient l’UBS, les Allemands et les Français ont suivi avec des listes de comptes volés.Là ça va continuer, les européens vont suivre,leurs caisses sont encore plus vides que y a 3 ans. Ils ne vont pas lâcher l’affaire…
– Au fait qu’en est il des histoires fiscales entre la Suisse et l’Europe ?
– Le néant, rien n’est réglé. C’est au point mort. Il y a que les Anglais et les Allemands qui ont signé l’accord appelé Rubik, et la commission européenne refuse que les Allemands appliquent cet accord. Cet accord prévoit que la Suisse prenne elle même un impôt sur les fonds des ressortissants du pays et transmette ces fonds au pays de droit, mais sans donner aucun nom, d’où le refus. Ils veulent des noms, comme les ricains ! Et comme les ricains, ils font pression sur la Suisse, chaque jour un peu plus. Sacrés ricains toujours une longueur d’avance !

– Toutes ces infos financières ! Je pensais pas que je j’aurais pu écouter tout ça. Au fait c’est déjà 11 heures, si on appelait Toto comme t’as dit. On pourrait essayer de checker une petite bouffe les trois, un de ces jours, ça serait marrant non ? J’ai son numéro, c’est juste pas trop tard…

Publicités