Le conte de Toto ou le con de Toto, selon les jours, les années, les avis.
…suite

Chapitre 26. Marché de détail : Jus d’orange concentré.

– Ben, pire que cette prolifération de centres commerciaux, y a la concentration !
– La concentration ? Ca fait peur ce terme.
– Tu l’as dit que ça fait peur.
La concentration c’est que les grosses enseignes augmentent toujours leur part de marché, c’est sans fin, toujours dans le même sens. Autrement dit, les gros bouffent les petits ou disons les plus petits. Tous les petits se font bouffés, gentiment mais sûrement. Ils disparaissent un à un, les grandes enseignes ont le temps avec elles, elles survivent à tout, elles ne meurent jamais ou rarement.
Regarde dans mon business, Gillon Rey s’est fait racheter à Lausanne par Vögele, Les Magasins Populaires à Yverdon par Ochsner, et la liste est longue…
Sinon d’autres magasins Lausannois mythiques ont disparu pour laisser leur place aux grandes enseignes internationales, un autre fléau. C’est le cas de Manuel qui a laissé sa place à Starbuck, ou Schaeffer Sports à Berschka d’Inditex. C’est dommage !


– Ouais c’est triste, tu retrouves les mêmes enseignes dans toutes les villes d’Europe, on se demande encore à quoi ça sert d’aller faire du shopping à Londres où à Barcelone, à part pour payer moins cher !
– Ouais, c’est hyper grave. Les petits commerçants disparaissent les uns après les autres, tout le monde bosse pour des grandes enseignes, il y a bientôt plus de commerçants indépendants.
– Vous avez déjà été au Maroc ?
– Moi oui, tout petit.
– Moi, non pourquoi, ils sont aussi concentrés là-bas ?
– Non, au contraire, ils sont des millions à être vendeurs indépendants, c’est beau, même si beaucoup sont dans la merde, ils ont l’air heureux.
– Oh arrête tu déconnes, j’aimerai bien t’y voir à Marrakech avec ton stand et tes trois paires de babouche, ahahah. Tu délires !
– Non tu me comprends pas. Ces mecs, ils ont la flamme d’être indépendants avec leur petit business et je trouve ça trop beau. C’est pour ça que j’adore les souks avec ces milliers de vendeurs et de boutiques, c’est magique !
– C’est clair que vu sous cet angle c’est plus excitant d’aller faire ses achats dans un souk que de passer à la caisse à la Migros, ahahah.Mais tout ça c’est fini chez nous, c’est plus possible.
– Mais oui c’est possible, mais il faut arrêter de regarder toujours dans le même sens. Il faut favoriser la création de petits commerces en proposant des locaux à loyer modéré. Il faut donner la chance aux petits, pour améliorer la concurrence et la créativité et faire les champions de demain : boucherie, boulangerie, marchand de tapis, librairie, magasin de vélos, restaurateur etc… On en revient donc à la promotion économique du Canton de Vaud et l’aide aux petites entreprises, qu ce soit dans le commerce de détail ou dans tous les autres domaines du reste.
– C’est vrai, Il n’y a pas que Coop et Migros ,et tous leurs satellites.
– Ouais tous leur satellites ! Beaucoup de gens ne pensent plus que quand ils vont chez Denner ils vont chez Migros, comme quand ils vont chez Globus, chez Sportxx, chez Office World, chez Le Shop, chez Exlibris, et ben ils sont toujours chez Migros ! Sans compter Migrol, Micasa, M electronics et tous les autres M quelque chose…
– Ouais c’est incroyable, et Coop, ils ont déjà quoi dans leur giron ?
– Ah Coop, ils font fort aussi. Ils ont passé devant Migros avec un chiffre d’affaires de 28 milliards de francs en incluant dans leur compte Transgourmet ,le numéro 2 européen de l’alimentaire pour professionnels. Sinon ben quand tu vas Chez Fust ,tu vas chez Coop, comme quand tu vas chez Interdiscount, Import Parfumerie, etcetera…
– Ok,Ok. Je crois que je commence à bien voir ce que c’est la concentration. Pour finir on va tous bosser pour Coop et Migros !
– A terme,dans le commerce de détail c’est clair, et le jour où ils décident de baisser les salaires, comme ils viennent de le faire, tout le monde en prend plein la gueule. Les 2 géants Orange ont beaucoup trop de poids dans l’économie suisse.
Au fait t’as vu Claude Hauser dans le Matin y a 2-3 seamines ?
– C’est qui Claude Hauser ?
– C’est le directeur de Migros, il va bientôt arrêter, c’est pt’être pour ça qu’il a dit dans le Matin que « Les Suisse sont des pigeons » . Il pète un plomb ! Sa théorie est fumeuse, c’est n’importe quoi de dire que c’est tout la faute de l’euro et des méchants distributeurs, comme de faire croire à coup de centaines de pages de pub qu’ils se battent pour que les prix baissent. La vérité c’est que c’est l’arrivée de Aldi qui a fait baisser les prix en Suisse, c’est tout. Coop et Migros ont les marges brut les plus grosses d’Europe pour financer leurs acquisitions de tout ce qui bouge dans le commerce de détail, ils rachètent tout ! Et en plus, ils doivent financer les succursales qui ne marchent pas.
– Quel enfoiré, nous traiter de pigeons !
– Ouais, il fallait vraiment oser, même Ospel ne nous l’avait pas fait. Il le pensait mais n’a jamais oser le dire comme super Hauser.Dans le même article, il s’en prend aux agriculteurs suisses qui sont selon lui responsables du niveau élevé des prix en Suisse, tu te rends compte ?
– Oui c’est scandaleux, Migros et Coop devraient soutenir les agriculteurs suisses et arrêter de les presser comme des citrons. Qu’on paye le lait plus cher, les agriculteurs sont les garants de la beauté de la Suisse, on doit les traiter avec respect pour le travail qu’ils font. Qu’en penses-tu ?
– Plus que d’accord. Je suis sûr que le peuple suisse est d’accord de payer son lait plus cher si c’est l’éleveur qui en profite. Encore plus si c’est du bio. Le bio, c’est le futur pour l’agriculture suisse, les gens veulent se nourrir correctement, ils sont prêts a y mettre le prix.
– Bio, t’as dit bio ? T’as la fibre écolo, c’est nouveau ça ?

Publicités