Le conte de Toto ou le con de Toto, selon les jours, les années, les avis.
…suite

Chapitre 25. Histoires de détail.

– J’ai encore donné des treizièmes en 2011 et espère bien en donner à perpète. Les réserves accumulées pendant les bonnes années servent à ça. Il faut faire le dos rond pendant cette crise qui dure maintenant depuis si longtemps.
– Tu veux dire depuis l’été passé avec cette histoire de baisse de l’euro.
– Non non, ça a commencé bien avant. D’abord toute la branche de détail a souffert de la baisse des prix en général. Malgré toute la polémique sur les prix qui n’ont pas baissé à cause de la baisse de l’euro l’été passé, le phénomène d’une baisse de prix générale a commencé depuis longtemps : depuis que tout est produit en Asie. Du reste dans tous les domaines, regarde le prix des billets d’avion ! Ou moi par exemple : en 10 ans le prix moyen de chaque paire vendue dans mes magasins a baissé de 30%, ça veut dire que si tu vends le même nombre de paires de chaussures que y a 10 ans tu fais 30% de chiffre d’affaires en mnoins.


– A ce point ?
– J’te jure. Pour un mec comme moi qui a arrêté d’avoir comme seul objectif la croissance, ça va, mais pour les grands groupes, c’est problématique, y a moins de blé qui rentre. Et l’effet pervers de cette baisse générale des prix est que si tu veux faire plus de chiffre d’affaire, c’est quand en ouvrant de nouvelles succursales. Donc ça fait 10 ans que les grandes enseignes à magasins multiples ouvrent et que le chiffre d’affaires de chaque magasin baisse constamment.
– C’est ce qui arrive à Migros et Coop ?
– Oui et non. Ca c’est un cas bien Suisse, un duopole qui vend 80% de l’alimentaire total en Suisse, un cas unique au monde. Dans la chaussure, il y a aussi un duopole formé par Ochsner et de Vögele, mais eux ils ont « que » un peu plus de 50% du marché. Non, dans le cas d’un duopole, tu n’ouvres pas pour suivre une pure logique économique d’implantation, tu ouvres une succursale pour occuper le terrain, pour que l’autre ne vienne pas à ta place. Du coup, tu dois avoir des marges brutes plus grandes pour financer les succursales qui marchent à perte. C’est ce qui se passe avec Migros et Coop, comme avec Ochsner et Vögele !
Et c’est là qu’interviennent d’abord les collectivités publiques avec de gros projets qui nécessitent toujours l’implantation d’un centre commercial pour le rendement de l’opération et ensuite des promoteurs à l’affût qui iront voir qui…?
– Coop et Migros ?
– Exact, ils font monter les enchères entre les deux géants et trouvent en collaboration une multitude de petits ou gros commerces satellites souvent appartenant à l’un des deux qui viendront accompagner un énorme supermarché. C’est pour ces raisons que depuis 10 ans, le nombre de mètres carrés a explosé, avec comme résultante une baisse de rendement des centres commerciaux. Il y a une multitude de centres commerciaux qui ne marchent plus, on va assister bientôt aux premières fermetures de centres commerciaux, en même temps que les centrales atomiques…
– Oui et c’est pas fini, non ? J’avais lu qu’il y aurait un nouveau centre commercial à Biopôle près de chez toi à Epalinges et cet énorme centre commercial qui veulent faire avec le nouveau stade de foot ?
– Oui c’est la folie, les gens ont voté pour métamorphose en pensant à des logements écolo et là, on se retrouve avec un stade de foot et un énorme complexe à 700 millions de francs pour seulement 200 logements construits !! C’est la folie,700 millions de francs, le prix du M2, le prix de Tridel, les 2 plus gros chantiers de Lausanne depuis 10 ans. Et si y a un truc dont personne n’a besoin c’est bien un nouveau centre commercial ! Quant au foot, est-ce une urgence ? Pour ma part j’ai toujours été fan du stade de la Pontaise, j’adore son architecture. Et je connais bien les vestiaires, j’ai joué au LS gamin, on s’entraînait sous le mur de la prison du Bois Mermet. J’ai lu aujourd’hui qu’il resterait encore jusqu’en 2018, c’est trop cool.
– Ah oui c’est quoi cette histoire, ils vont pas le détruire tout de suite ?
– Ben c’est Métamorphose, à force de vouloir faire passer un projet mammouth, y a plus de pognon. Plus de pognon pour faire les deux stades. Donc on balance des centres commerciaux pour rentabiliser un énorme projet et l’autre stade , il attend. De toute façon construire deux stades, il faut être fou de nos jours, on a assez d’exemples à côté de nous qui ont foiré.
– Mais pour ces centres commerciaux je comprends pas , la plupart sont déjà déserts, la semaine y a pas un chat !Je comprends pas qu’on continue avec ces centres commerciaux. Les gens sont pas morts de faim, ils veulent se loger meilleur marché.
– Simplement parce que ça rapporte plus aux promoteurs vu les immenses surfaces en jeu, c’est du big deal. Mais ce qui est triste et regrettable, c’est que tous ces nouveaux trucs en périphérie vident les commerces des villages et des villes, les derniers qui restent et qui luttent chaque jour pour faire du chiffre.
– Mais toi à Lausanne au Flon, t’en souffres pas il y a le M2 et tout ?
– Oui j’ai de la chance, je me trouve en plein nœud des transports publics avec le M1, le M2 et le Leb, mais quand même, tous ces centres commerciaux autour de Lausanne font de la concurrence. Et on en fait trop contre les voitures en général. Ca décourage les gens de venir en ville, ils préfèrent faire leur course en périphérie. A Lausanne c’est terrible, ça bouchonne partout. Il faut améliorer ça, à Zürich, tu rentres en ville comme dans du beurre…
– Comme partout maintenant dans le canton, aux heures de pointe ça bouchonne partout ! Donc c’est pas si rose dans le commerce de détail je vois.
– Non pas si rose, mais le plus grave dans le commerce de détail c’est autre chose !
-Ah ouais, quoi ?

Publicités