Le conte de Toto ou le con de Toto, selon les jours, les années, les avis.
…suite

CHAPITRE 33 : Mégamorphose !

– C’est difficile de faire quelque chose la contre, cette route fait partie des plans directeurs fédéraux et les oppositions sont vite balayées. Regarde ce qui s’est passé à la place de La Sallaz, il y a eu plein d’oppositions des habitants ainsi que des commerçants, elles ont toutes été balayées une à une et finalement le contournement de la place a été fait. Avec le résultat que l’on sait maintenant : une baisse de chiffres d’affaires de 50% dans tous les commerces, Migros compris ! Et cette situation va durer plus de trois ans, la place de la Sallaz a toujours été animée et là c’est un gros désert, moitié arrêt de bus, moitié parking. Les commerces vont fermer.


Et bien dans le cas de cette route dans l’ouest du Flon, je pense qu’on aura une situation tout aussi mauvaise, avec bouchons à la clef et perte de chiffre pour les commerces du centre ville. Le seul truc qui pourrait faire encore changer ce projet serait un mouvement populaire. Mais les 95% des gens ne sont même pas au courant, il n’y a eu qu’un article dans 24heures avec une photo maquette enjoliveuse, un jour il y aura une nouvelle route…

– On peut toujours espérer. Et de Métamorphose, t’en penses quoi ?
– Oh pour moi, c’est Mégamorphose ! Les vaudois auraient du voter pour ou contre ce méga projet et non que les Lausannois.
– Ah oui pourquoi ?
– Ben tu peux le lire dans la presse : Lausanne est super endettée et ne trouvera pas l’argent pour tous ses méga projets sans l’aide du Canton, donc les Vaudois auraient du s’exprimer aussi. C’est le principal défaut de Mégamorphose : d’avoir inclus trop de trucs différents dans un gros package : on détruit un stade, on en construit deux autres, on construit 200 logements et un centre commercial histoire de financer le stade à 700 millions, et après tout ça on commencera à faire cet écoquartier à la Pontaise, en 2020… D’ici là on va encore dépenser de 5-10 millions pour rénover la Pontaise et continuer d’organiser Athletissima , car de toute façon il n’y a pas d’argent pour le deuxième stade, c’est un histoire de fous…
Et y a pas que Mégamorphose, il y a aussi Beaulieu et les tours Tatoua, il y a le M3 prévu pour monter à la blécherette, il a la ligne de tramway pour aller à Bussigny, la Gare et la place de la Gare, le détournement de la route de Genève par l’ouest du Flon comme on a vu, bref que des mégas projets qui coûtent bonbon. Certes en ce qui concerne les transports, les aides fédérales vont tomber mais le canton devra également se serrer la ceinture pour fiancer tous ces projets lausannois. Du reste quand les vaudois verront le montant de l’addition lausannoise, ils vont pas tellement se marrer
– Et alors si je comprends bien, ils ne sont plus sûrs de faire le deuxième stade alors ?
– Ecoute là, tout est remis en question, même le stade au bord du Lac, même la destruction de la Pontaise, tout. C’est ça ces mégaprojets, c’est trop pour une ville déjà trop endettée.
– Pourquoi ils ne mettent pas l’accent sur les logements tout de suite ?
– Et bien parce que c’est prévu à la fin, après le centre commercial et le stade… C’est incompréhensible. Je reste persuadé qu’une profonde rénovation du stade olympique est toujours possible et serait le projet le moins cher. On pourrait prévoir un système de terrain de foot à l’anglaise avec des sièges à proximité du terrain et une fois par année, les enlever pour laisser la place à Athletissima. Les arches ne servant pas d’accès pourraient être fermées et transformées en commerces à loyer modéré, pour rendre le stade vivant toute l’année.
La Pontaise a une âme, on arrivera jamais à construire une âme sur ce bout de terrain coincé entre l’autoroute et le lac. Et bonjour les bouchons !
– Ouais franchement, je ne comprends pas : ils pourraient faire exclusivement des logements au bord du Lac et laisser le stade à la Pontaise, la seule animation de tout un quartier !

– C’est incompréhensible !! Sinon je sais pas si t’as vu, ça fait depuis 1994 qu’il n’ y avait pas eu autant de permis délivrés pour des mises en constructions d’immeubles et de maisons privées dans le canton ?
– Ah ouais et alors ?
– Ben c’est ce dont on parlait : on assiste à l’éclatement de la bulle sur les immeubles commerciaux. Tous les promoteurs et les architectes se ruent à fond sur les petits immeubles et les maisons de luxe…et tout va péter assez vite. Si ça se trouve le Contrôle fédéral des fiances va bien finir par faire virer deux trois grosses boîtes, ça accélérera le coup de ressac et la bulle immobilière aura pété dans son ensemble, on s’y approche. Quand tous les acteurs du marché vont dans le même sens, tout peut aller très vite.
– Ah ouais, dans ces conditions c’est sûr que Mégamorphose a encore tout le temps de méga exploser !
– Exact, du reste si on avait demandé aux lausannois si ils voulaient un stade à 700 millions, ils auraient dit non. Mais on leur a vendu un éco quartier sympa plus que nécessaire. Au rythme où le projet avance et au rythme des constructions, ce mégaprojet sera de toute façon démodé le jour où il commencera, trop de temps aura passé. C’était la même chose avec Tridel, on a construit un monstre trois fois trop grand qu’il faut nourrir jour et nuit.
Lausanne est une petite ville, pourquoi doit elle faire de trop gros projets ?

Publicités