Le conte de Toto ou le con de Toto, selon les jours, les années, les avis.
… suite

CHAPITRE 44 J+2 : Quoi ? Tu te présentes pas au 2e tour ? T’es con, tu fais chier !

– Allo Toto ? J’ai entendu que tu te représentais pas au deuxième tour ? C’est des conneries hein ?
Dis moi que c’est des conneries !
Allo !!
Allo Toto, t’es là, c’est des conneries hein ! On est là pour le deuxième tour, P.d.R. represent !
Putain, dis qqch, t’as quoi, dis moi !
Merde putain, t’es pas bien ? Dis moi ou je monte !
– Non, c’est bon ça va…
– Mais tu déconnes, je vois que ça va pas, je monte et tu te tais !
– Non, s’teplaît, j’ai besoin d’être seul, mais c’est cool, merci, chuis juste triste…

– Pourquoi ? C’est vrai, t’as renoncé ? Tu fais chier ! On avait dit qu’on irait jusqu’au bout, coûte que coûte ! T’as dit maintes fois que tu ferais aucun calcul, tu vas pas me dire que…Allo, t’es là, tu pleures ou je déconne ?
– Tu déconnes ! Par contre c’est vrai j’ai renoncé, comme je l’ai dit, mon fil rouge est le bon sens et le bon sens m’a dit d’arrêter.
– Arrêter quoi putain, tu représentais un espoir pour plein de gens qui ne votaient pas ou qui pensaient que tu n’étais ni de gauche ni de droite et maintenant tu te couches ?
– Non, t’as rien compris mec, je me couche devant personne, c’est le bon sens.
C’est déjà assez dur, s’teplaît baisse le ton, sinon je craque… Cette campagne m’a laissé une dose de fatigue et je suis très sensible…
– Ok, tranquille, excuse moi , je me calme. Alors dis moi tranquillement ce qui s’est passé dans ta tête ? Pourquoi t’as pas voulu aller jusqu’au bout ?

– Alors si tu veux, tout s’est joué dimanche, le jour des résultats : mes deux adversaires ont été élus au premier tour.
– Broulis et Leuba ?
– Exact.Comme t’as suivi, mes deux chevaux de bataille ont été les cadeaux fiscaux donnés par le DEV pour l’implantation des sociétés étrangère et l’aide aux PME.
Tout le Canton a vu que seuls Messieurs Broulis et Mermoud étaient au courant de tous ces abus.
Le Contrôle fédéral des finances a épinglé le Canton de Vaud et Monsieur Broulis a tout fait pour éviter le débat, pour tout cacher dans un épais nuage noir de fumée, comme l’ont dénoncé les médias et les inspecteurs de Berne. Il a surfé sur cette vague en endormant les gens et en répétant que le canton de Vaud avait respecté la légalité, on dirait Sherkan « aie confiance… ».
– Et donc t’as perdu tes adversaires ?

– Oui clairement. Je me suis battu pour que le canton de Vaud change la vision de sa promotion économique et les deus responsables ont été élus au premier tour en bottant en touche les questions gênantes, en jouant la montre et en roulant tout le monde dans la farine.
– C’est clair qu’un ancien arbitre, ça s’y connaît pour jouer la montre…. Mais bon, les socialistes et les verts aussi on peut les condamner, ils savaient un bout mais ils n’ont rien dit.
– C’est clair, mais ils ont réagi.
– Ah oui ?
– Ils sont sortis du bois trop tard mais après ils se sont vite positionnés et ont exprimé leur ras de bol vis à vis de toutes ces pratiques.

– Mais bon tu déconnes ? Ca t’a suffi pour mettre fin à ta campagne ?
– Non, c’est clair, ça a pas suffi…
Tu te souviens, une de mes principales raisons de me présenter avait été l’alliance PLR-UDC ?
– Ben ouais !
– Et bien le fait que je me présente, selon tout le monde, aurait favorisé l’élection de Voiblet !
Et c’est juste impossible que je contribue à faire élire un UDC dur, responsable de toutes ces campagnes et de tous ces trucs que j’ai combattu pendant des années. Il fallait un Chollet pas un Voiblet, lui c’est un loup dans une bergerie, une bombe à retardement. Le PLR s’est planté.
– C’est donc ça qui t’a fait basculé ?
– Non, toujours pas !
– C’est quoi alors ?
– C’est Maillard !
– Maillard ?
– Oui, on a parlé hier soir au téléphone et je l’ai vu ce matin. Il a clairement la même opinion sur tous ces cadeaux fiscaux et il s’est clairement engagé à faire changer les choses pour autant qu’il ait la majorité. On a eu une discussion amicale et sincère et j’ai clairement senti que Maillard est l’unique personne qui peut faire changer les choses à ce niveau là…pour autant qu’il ait une majorité.Il est sincère et tu peux lui faire confiance, je le sens.
– Tu t’es fait niqué !
– Non, j’ai suivi ma devise : le bon sens est mon fil rouge et ma priorité une amélioration de la qualité de vie pour tous. Et Maillard est l’unique personne qui peur faire arrêter ce casino à ce stade, c’est comme ça.
– Donc tu vas donner des consignes de vote ?
– C’est clair : tout faire pour faire barrage à l’alliance PLR-UDC et élire les drôles de dames…

– Et le P.d.R dans tout ça, c’est la fin ?
– T’oublies : une aventure s’achève mais l’histoire continue :CE N’EST QU’UN DéBUT !
Le Parti de Rien est devenu le nouveau garde fous de cette politique vaudoise, il a un bel avenir. Il faut que toutes les personnes prêtes à suivre l’aventure et prêtes s’engager rentrent en contact avec nous et qu’on organise la suite de la lutte citoyenne. Nous avons du temps jusqu’au prochaines élections mais nous avons toujours la possibilité de lancer des initiatives lors de prochaines dérives.
– Et alors, qu’est ce qu’il va se passer ces prochaines semaines ?
– Attendons les résultats. Le dimanche 1er avril, jour des résultats, le Parti de Rien organise une raclette à démArt, au Flon, tout le monde y est convié !

– Et toi alors tu vas avoir un vide ces jours !
– Oui, un petit vide qui va va vite être rempli par un énorme plein.
– Quoi ?
– Un heureux événement, pour la première fois de ma vie, en juin…
– Tu déconnes , c’est la folie?
– Non, c’est ça ma priorité pour 2012, un bébé, parti de rien, comme moi…
– Tu pleures ou je déconne ?
– Tu déconnes !

Merci beaucoup à toutes et tous pour votre confiance et votre soutien, la lutte continue !!!

Love you ☺

Publicités