1010181_394765590642770_1715454063_n

Comme énoncé hier, My Flon a fait opposition à la construction de la rampe Vigie Gonin et la fermeture de la rue de Genève pour le rendre piéton sur le dernier tronçon.

Pourquoi donc vouloir s’opposer au fait de rendre la Rue de Genève piétonne ?

En fait, il faut se rendre compte que tout est imbriqué, chaque phase dépend d’une d’autre :

La route de Genève devient piétonne sur 300 mètres pour laisser assez de place à la ligne de tram. De même, la nouvelle route de Vigie Gonin est construite pour laisser passer le traffic parce que La route de Genève devient piétonne sur 300 mètres pour laisser assez de place à la ligne de tram…

Autrement dit et à l’envers, comme l’a maintes fois répété Monsieur Francais : si il n’y pas de Route Vigie Gonin, il n’y pas de tram, et si il n’y pas de tram, pas de crédits fédéraux, donc il faut aller vite…

C’est donc bien ça la raison de rendre piéton le dernier tronçon, ce n’est donc aucunement de créer une zone piétonne pour donner un plus au quartier du Flon.
Cette partie de la route de Genève est sombre et dénuée de commerces.
De plus la Route de Genève est la voie de transit la plus ancienne de Lausanne (voir photo 1900), la célèbre Route Lausanne-Berne-Genève, pas bon de changer les choix des anciens

Il y aurait tellement d’autres tronçons de routes qui mériteraient d’être piétons avant cette route de Genève.
Mais entendons-nous, elle ne sera pas complètement piétonne puisque circuleront les trams.

Pourtant il y avait d’autres solutions : de faire arriver le tram en Sous Sol, dans la Gare de la plateforme du Flon, ce que m’a confirmé Monsieur Français devant la commission des pétitions de la commune de Lausanne.
Oui, c »est possible, mais l’hypothèse n’a pas été étudiée ni chiffrée. Il est certain qu’elle aurait eu un coût supérieur.

De là la question essentielle au-sujet du projet PALM d’une telle importance : ne faut il pas envisager plusieurs hypothèses et oser choisir la meilleure solution à moyen terme, plus chère ou pas.
L’exemple du M2 le confirme : par économie, on a laissé le noeud de la gare qui ne permet pas un trafic plus dense. on est déjà au taquet !
Mais de toute façon nous pensons que le meilleur moyen pour baisser le trafic en Ville n’est pas fermer des routes mais bien d’améliorer les transports publics. On voit bien la faillite de la Place de la Sallaz où on a d’abord coupé la route pour faire des travaux dans les 4 ans qui suivent, et qu’au final tous les commerçants de la place auront fait faillite…

Voilà pour le fond de cette opposition, quand aux faits craints en eu-mêmes pour les commerçants et acteurs du Flon, en-voici, une short list, à développer ces prochains jours :

– Fermeture d’accès supplémentaire pour le quartier. Quartier qui est déjà totalement fermé au public en voiture de l’autre côté puisque il a été transformé en grande zone parking. On ferme de l’autre côté et ça devient un ghetto.

-Embouteillages supplémentaires et désertion de la clientèle découragée de descendre en ville. Embouteillages énormes puisque un deuxième axe fort ce également coupé, celui de la circulation sur le Grand Pont. Les deux fermetures cumulées rendront le trafic impossible ou infernal à Lausanne.

– Baisse de fréquentation la journée à cause des embouteillages, la nuit il n’a pas d’embouteillages

– Baisse d’activité avec un déplacement de la clientèle dans les centres commerciaux périphériques avec au final, plus de kilomètres parcourus, plus d’essence dépensée et évidemment moins d’ambiance et moins de monde downtown.

Voilà pour ce qui concerne la route de Genève, next le cas de notre opposition à la construction de « la rampe Vigie Gonin », pour d’autres raisons.
Merci

My Flon

Publicités