996717_397060377079958_1730273955_n

Nous avons vu dans le dernier post que la construction de la rampe Vigie-Gonin est essentielle dans le projet PALM, ceci afin de rendre piéton le début de la route de Genève pour avoir assez de place pour l’arrivée du tram.

Pourquoi donc s’opposer à la construction de cette rampe Vigie-Gonin, pourquoi cette solution nous paraît-elle aberrante.
Pour de nombreuses et diverses raisons, :

– Parce que tout d’abord le bilan béton pour la place du Flon serait catastrophique. Des millions de mètres cubes vont être coulés afin de construire non pas une route mais un acqueduc
appelé rampe qui montera donc depuis la caserne des pompiers jusque devant le tribunal de Montbenon !!

– Pourquoi couler autant de béton dans cette partie du Flon pour rendre 300 mètres de Rue de Genève piétonne. Le bilan écologique d’une nouvelle zone piétonne doit être positif, c’est la base.

– (Voir Photo ci dessous) la rue des Côtes de Montbenon est la dernière partie du Flon originel. Il est toujours possible de garder une partie de cet état d’esprit du Flon. Mais cette rampe viendrait anéantir tout espoir de préserver cette rue avec des acteurs alternatifs. Nous développerons ce point dans un prochain chapitre.

– La construction de la rampe, comme vous pouvez le voir avec les gabarits au fon sur la photo, viendrait réduire la forêt du Flon à une peau de chagrin. Le forêt réduite à un cordon serait alors entourée par en haut de la rue Jules Gonin, et en bas par cette nouvelle rampe. Malgré les promesses de la société LO à l’époque, cette forêt reste l’unique espace vert de toute la plateforme du Flon, c’est le poumon du Flon, à préserver à tout prix. La rampe anéantirait cette forêt.

– Cette rampe viendrait créer beaucoup de nuisances au niveau du bruit dans cette partie du Flon la plus silencieuse et la plus verte. Les premières victimes de ce bruit permanent seraient les deux écoles de musique dont l’Ejma qui verrait alors un traffic de voitures incessant. Le côté sympa avec de la musique qui sort des fenêtres disparaîtrait aussitôt.

– Cette rampe ferait disparaître plusieurs lieux et commerces alternatifs, les quasi derniers occupants de locaux originels à loyers modérés dans le Flon, : il s’agit en premier lieu de l’espace Mozaik (voir photo), un espace unique à Lausanne qui connaît un grand succès. La galerie DémArt (en rose), l’espace culturel La Datcha, les boutiques 242 et Official, entre autres.

– Cette rampe va coûter beaucoup d’argent et sera horrible.
Le carrefour prévu devant le tribunal de Montbenon deviendra énorme et sera visible de tout le Flon, comme surplombant le quartier.

– Et bien sûr, tous les arguments avancés dans le post de vendredi « La fausse bonne idée de la rue de Genève piétonne »
, sur les aspects économiques pour les commerçants restent valables : à savoir baisse de la clientèle, « Sallazisation » de la place en ne lui donnant plus aucun accès public en voiture,
chute des chiffres d’affaires etc…

– Et évidemment création d’embouteillages à n’en plus finir : devant le tribunal de Montbenon arriveront non seulement les automobilistes qui ne pourront plus traverser le Flon par la Route de Genève et qui emprunteraient donc cette nouvelle rampe mais également les automobilistes qui ne pourront pas transiter par le deuxième axe fort qui sera supprimé, le Grand Pont, et qui devront donc transiter par le Pont Chauderon pour ensuite arriver… devant le palais de justice de Montbenon !!!

Tous dans le même bouchon !

Ca sera le thème de notre prochain épisode.

Publicités