1013951_409195682533094_1510685174_nNous avons commencé une rubrique estivale sur l’histoire du Flon et sur l’épopée incroyable de la famille Mercier. (Voir sur cette page les deux premiers épisodes de jeudi et vendredi passés.)
Voilà ci-dessous la tannerie Mercier, l’outil de travail de 4 générations qui rendit cette famille si célèbre et si riche qui en fit, en cette fin de 19e siècle une des familles d’entrepreneurs les plus puissantes de Suisse Romande.

La tannerie est en bas à droite sur la photo, le gros immeuble avec la cheminée. Elle se trouvait donc au Rôtillon, ou plus exactement sous le Pont Bessières, séparant la rue Centrale et la rue St Martin.
Les immeubles en bois accrochés à la falaise de moraine de la cité sont des abris pour faire sécher les peaux de la tannerie Mercier.
Nécessitant beaucoup d’eau, elle était au bord du Flon, qui à cette date, était déjà enfoui suite aux épidémies de choléra de 1832.
Le pont Bessières sera construit en 1908 et inauguré en 1910.
Située au creux de la vallée, l’activité de tanneur était souvent dénigrée par la bourgeoisie de Lausanne, égard aux odeurs qui dégageait de cette haute cheminée.
L’autre cheminée visible sur la photo, à gauche, est celle de la buanderie de la cité.

 

La tour de la Cathédrale sur la photo est l’ancienne tour qui date de 1827, la flèche Perregaux, qui avait été construite suite à l’incendie provoqué par la foudre en 1825 et qui était muni cette fois de paratonnerre.
C’est en 1876, que la flèche fut remodelée par Violet Leduc et en 1925 par l’architecte Bron qui en donna son allure actuelle.
En 1992, la dernière rénovation de la cathédrale fut faite, de loin la pire : les tuiles traditionnelles de la tour de la cathédrale ont été remplacées par de l’ardoise naturelle rose ressemblant comme 2 goutte d’eau à… de l’eternit !!!

Mais bon revenons à notre sujet :
Suite de l’histoire du Flon demain avec le 3e épisode de l’histoire du Flon, la suite de la saga de la famille Mercier dans cette fin de 19e siècle et ce début du 20e.

Publicités