ImageCes deux décennies furent cruciales pour la famille Mercier et la plateforme du Flon.
Deux événements majeurs pour la famille Mercier y furent associés.
Le premier la cession du lac de Bret par la famille Mercier à la ville de Lausanne. Nous avons déjà abordé cet épisode cocasse : alors que le lac de Bret alimentait toutes les communes en eau potable autour de Lausanne jusqu’à Morges, la ville de Lausanne avait refusé d’englober l’eau du lac de Bret, une vieille querelle datant de 1874…
Dans les faits, l’eau était parfaitement consommable mais souffrait d’un petit manque d’oxygène.

C’est du reste Pierre Mercier, président de la société Lausanne-Ouchy de 1953 à 1968 qui fit des recherches et qui trouva un système pour augmenter la teneur en oxygène du Lac de Bret !
Pierre Mercier est alors un grand scientifique, c’est en fait le fils cadet de Jean Jacques Mercier IV dit Jean Jaccques Mercier de Molin.
C’est donc sous sa présidence que la famille Mercier décida de céder la gestion des eaux du lac de Bret à la ville de Lausanne en 1957, mettant un terme à cette querelle de près de 80 ans, une querelle d’une ville envers une famille qui était devenue trop puissante.

Mais c’est un autre événement qui vient changer considérablement la plateforme du Flon dans ces années : la décision de la Ville de Lausanne de construire une nouvelle gare marchandises à Sébeillon, d’une part pour des raisons évidentes de place, la plateforme du Flon devint de plu en plus restreinte, et d’autre parce que la vile de Lausanne ne voulait plus d’un transit de toutes les marchandises par la gare de Lausanne.

C’est donc en 1954 que fut inaugurée la gare de Sébeillon, date à laquelle fut créée immédiatement une ligne ferroviaire Sébeillon-Le Flon qui dura jusqu’en 1979.

La construction de la gare marchandise de Sébeillon mit un frein aux grandes constructions de nouveaux dépôts au Flon et la ligne ferroviaire Lausanne-Gare-Ouchy perd dans ces années une partie de son trafic marchandises au profit du transport de personnes, même si le transport de marchandises continue, comme on peut le voir sur la photo ci-dessous datant des années 60.

Sur la photo, on voit l’actuelle place de l’Europe avec les fameux transbordeurs dont on a déjà parlé. Ces transbordeurs prenaient en charge les wagons arrivés par le tunnel du métro Lausanne Ouchy pour les amener aux différents entrepôts sur toute la plateforme.
Au premier plan on voit deux cabines du LO destiné au transport de personnes.
Le bâtiment sur la droite au premier plan, derrière la superbe Citroen DS, est le bâtiment dit de Manera, célèbre importateur de l’époque. Ce bâtiment n’existe plus et a été détruit pour faire place au rond point de la place de l’Europe.

Pour ceux qui ne se situent encore pas, l’enseigne « Raison Paul Martin » est l’immeuble actuel du magasin de chaussures « Pompes Funèbres » à la place de l’Europe et l’immeuble dans l’ombre avec une voiture blanche sur le trottoir est l’immeuble actuel du Café Luna.
Quant à la Rue de Genève on l’imagine au coin droit du bas de la photo, partant en direction de Genève.

Merci pour votre lecture

My Flon

Publicités