Le conte de Toto ou le con de Toto, selon les jours, les années, les avis.
…suite

CHAPITRE 35 : Y a des jours…

– Ben si t’as plus d’espoir t’arrêtes tout tout de suite dans les moments difficiles. Donc l’espoir c’est la base de tout, il faut savoir rester positif.
Mais y a des jours où t’en as ras le bol. Tu vois, je gardais bon espoir pour l’année 2012 et là, j’ai reçu les chiffres pour février et c’est pire que tout, c’est la cata. Franchement ça fait depuis que j’ai commencé que j’ai jamais vu ça, c’est pas dur, je commence à flipper.
– A ce point ?


– Je te jure et j’ai les témoignages de tous les représentants qui viennent me voir chaque jour : c’est comme ça dans toute la branche, et c’est toujours pire. Ca fout le blues. Du reste je ne comprends pas qu’on ne ressente pas plus ce marasme du commerce de détail dans les chiffres du chômage. Des centaines de milliers de personnes travaillent dans ce secteur, la consommation est une des principales composantes du PIB, mais le chômage reste bas et le PIB a progressé de 1,8% en 2011. C’est le miracle suisse, pour vu que ça dure. Mais je suis pessimiste, on est toujours en avance avec les magasins, même dans les tendances de la crise…
– Parce que t’as vu tes chiffres ! Mais tout peut repartir et tu peux faire un super printemps de mars à juin !
– C’est vrai c’est possible, tout est possible. Mais les jours où tu vois noir, c’est moins possible que d’autres, tu vois ce que je veux dire (sourire) ?
– Ouais, alors arrête de penser à ça et pense à ta campagne du Parti de Rien.
A 10 jours des élections, dis-nous un peu comment tu te sens, comment ça s’est passé depuis le début et surtout quels vont être tes derniers messages pour la fin de la campagne?

Publicités